Site Overlay

Les éditions

Retrouvez toutes les éditions du sportif de l’année en image.

Ce qu’ils en disent

Patrick Bonfils, à la tête de la Direction de la jeunesse, des
sports et de la cohésion sociale (DJSCS)
développe : “Il est toujours très important de valoriser les sportifs d’un territoire qui réussissent. Cela permet aux jeunes de s’y identifier et cela a une répercussion sur la pratique sportive.” Comme pour les plus grands évènements, le Sportif de l’année est donc aussi, à l’échelle du territoire, un vecteur d’inscriptions en club. Forcément bénéfique, d’autant qu’une récompense lors de la cérémonie peut donner un coup de pouce aux sportifs : “C’est un coup de projecteur qui n’est pas négligeable pour un sportif. Une petite notoriété qu’il peut exploiter pour faire
valoir ses qualités et son parcours à l’extérieur afin d’aller plus loin dans sa carrière.”

Madi Vita, président du Comité régional olympique et sportif (Cros) de Mayotte, confirme également l’importance de l’évènement pour Mayotte. Il explique ainsi que “le Sportif de l’année, c’est une manière de récompenser nos sportifs, mais aussi tous ceux qui travaillent dans l’ombre : le tissu associatif, les bénévoles, etc. L’évènement est devenu un incontournable, une référence dans le calendrier sportif.” Une référence, oui, mais pas seulement. Le sportif de l’année, c’est en effet aussi une quasi-nécessité, poursuit le responsable : “Dans tous les Cros de France et de Navarre, un rendez-vous de ce type est organisé. Ici, la Somapresse s’en charge et c’est la raison pour laquelle nous tenons à être, année après année, un partenaire financier de plus en plus présent et à
y être largement associés.” Objectif à court terme : “devenir le principal partenaire de cet évènement rassembleur. Il est important pour nous d’y être présents.”